La société de chasse 

Cette société a été créée en 1936 par une association de propriétaires sur la commune et élit domicile à la mairie de Buthiers pour son siège social. La chasse avait pour but à l’époque de protéger les récoltes tout en apportant une alimentation en viande à bon marché. L’après-guerre a vu apparaître une surpopulation de lapins, une aubaine pour les chasseurs et la population qui avait souffert de la faim : ce qui permettait de faire « bouillir la marmite » La plupart des habitants étaient chasseurs. Malheureusement, dans les années 50, un pharmacien du département de l’Eure qui avait des dégâts dans sa propriété occasionné par les lapins a inoculé un vaccin de sa conception (la myxomatose), encore en vigueur de nos jours. En 2016, la plupart des lapins ont disparu, emportés par cette maladie. La chasse a continué avec un petit gibier très abondant (lièvres, lapins, perdrix, faisans). Après les années 70, ces gibiers ont diminué avec différents facteurs comme le remembrement des terres, les produits phytosanitaires, l’évolution des machines agricoles et la protection des oiseaux de proie. En 2016, il reste des lièvres en faible quantité. La perdrix que nous ne chassons plus depuis une vingtaine d’année, a pratiquement disparu ; quelques faisans sont encore présents sur notre territoire. Vers les années 80, le gros gibier a fait son apparition avec quelques chevreuils et exceptionnellement des sangliers, mais avec une augmentation croissante d’année en année.Le sanglier prolifère rapidement et occasionne de nombreux dégâts dans les cultures et sur les routes. Il a été régulé 10500 sangliers en Seine-et-Marne pour l’année 2015 (35 par la société de chasse de Buthiers). Vers 2010, les grands cervidés (cerfs, biches) ont fait leur apparition sur notre territoire. A ce jour ils continuent de progresser.

Arrêté du Préfet (15 avril) pour la chasse aux sangliers:

ARP_077_Effarouchement DESSIENNE

M. LEGIVRE (Roncevaux)